Comment accueillir un chaton à la maison ?

Accueillir un chaton à son domicile n’est pas si simple qu’on pourrait le croire. Voici quelques instructions à suivre pour que tout se passe au mieux.

Animal préféré des Françaises et des Français, le chat est l’animal de compagnie le plus répandu en France, puisqu’on compte pas moins de treize millions de ces charmantes petites bestioles dans l’hexagone ! Un nombre en constante augmentation, qui devrait atteindre le chiffre record de 15 millions vers l’horizon 2020. Conséquence de cette évolution, il est de plus en plus fréquent qu’un foyer accueille un chat, pour de multiples raisons, la demande des enfants n’étant pas la dernière. Voici quelques astuces tirées de ma propre expérience en la matière (la mienne ou celle d’amis, pour être parfaitement précise).

Recueillir un chat perdu ou abandonné

Découvrir un chat ou un chaton perdu au bord de la route ou dans une forêt, c’est hélas quelque chose d’assez courant qui est déjà arrivé à beaucoup de monde. Il peut aussi arriver que des amis ou des voisins vous apprennent l’existence d’un chaton ou d’une portée toute entière qui semblerait abandonnée et aurait établi ses quartiers non loin de là. Que faire dans de telles circonstances ?

Tout d’abord, il faut distinguer le cas du chat perdu : il existe une probabilité, même faible, que le chat soit réellement perdu et que son propriétaire le recherche activement. Dans ce genre de situation, fort heureusement le chat est probablement tatoué et il faudra le ramener auprès de votre vétérinaire. Il faut savoir également qu’il est rare qu’un chat s’aventure très loin de chez lui : si la zone n’est pas trop urbanisée, il peut être intéressant de faire le tour des voisins avec le chat ou au moins une photo de ce dernier que vous aurez pris soin de faire avec votre smartphone ;-).

Vient ensuite le cas du chat abandonné, ou de la portée de chatons qui aurait récemment vu le jour (avec, en général, la maman pas trop loin donc attention à vous). Dans ce cas, vous pouvez envisager de recueillir les chats en procédant avec précaution et délicatesse. Le tout étant de vous faire accepter par la mère (si elle est là, mais il arrive aussi que les petits soient seuls) afin de recueillir tout le monde et ne pas séparer la fratrie. Se munir d’une assez grande caisse de transport (ou sac de transport) pour animaux, avec du linge, un peu de nourriture et d’eau.

Adopter un chat déjà domestiqué

Cette situation peut sembler plus confortable de prime abord, avec un chaton déjà bien éduqué par sa mère, et donc en théorie une plus grande assurance de bien s’adapter à son nouvel environnement. Cependant il n’existe aucune certitude que les choses se passent mieux ou moins bien dans ce cas.

Même dans ce genre de situation “idéale”, il est recommandé de faire en sorte que le chaton s’habitue à votre présence avant de déménager dans sa nouvelle maison. Si vous connaissez bien les propriétaires, il est recommandé de leur demander de passer un peu de temps avec le chaton dans sa maison actuelle, afin qu’il ne soit pas trop dépaysés une fois chez vous. Viendra ensuite l’étape de l’accueil proprement dit.

L’accueil du chat à la maison

Dans ce genre de situation, une fois arrivé(e) chez vous, en fonction de la situation (un chaton seul ? Plusieurs ? Avec la mère ou pas ?), la situation peut grandement varier. La plupart du temps, une mère et sa portée s’acclimateront très bien et rapidement dans votre nouveau domicile, dans la mesure où ils seront rassurés d’être ensemble bien que l’environnement soit différent. Un peu de tranquillité, un espace à eux, devraient suffire.

Un chaton seul, toutefois, peut être beaucoup plus difficile à gérer car le changement d’environnement constitue une étape brusque et stressante. Et là, on peut dire que c’est quitte à double : j’ai connu des situations diamétralement opposées de chats qui s’adaptaient immédiatement et sans difficultés, aussi bien que le cas de chats qui étaient capables de rester des journées entières cachés sous un meuble, et qui faisaient preuve d’une très grande timidité.

Dans ce genre de situation, il n’y a pas de secret : il faut adapter son comportement (et celui des enfants !!!) à celui du chaton. Si ce dernier se sent très à l’aise et recherche rapidement le contact humain, pas de souci, c’est la situation idéale dans laquelle vous n’avez quasiment aucune précaution particulière à prendre. En revanche, si votre nouveau compagnon est craintif, se cache sous les meubles plus d’une journée, se montre excessivement peureux, c’est là qu’il faudra déployer tout votre talent : compréhension, calme, gentillesse. Pas de gestes brusques, pas de cris, et bien évidemment interdiction aux enfants de courir après le chat ou de l’extirper de sa cachette. Au bout de quelques heures, si votre chaton ne bouge pas, vous pouvez essayer de le sortir vous-même délicatement de sa cachette, de le caresser tendrement afin qu’il s’habitue à votre contact, en lui montrant un endroit à lui où vous aurez pris soin de disposer de l’eau et des croquettes.

Le plus simple, dans une situation difficile, reste de faire comme si le chat n’était pas là. Faites ce que vous avez à faire dans votre maison, peut-être en étant plus calme et silencieux que d’habitude pour ne pas le stresser : vous verrez que dès que vous aurez quitté une pièce, votre chaton sortira de sa cachette pour explorer son nouvel environnement. Et s’il court se réfugier à nouveau sous un meuble quand vous entrez dans la pièce, pas de panique : il ressortira dès que vous aurez le dos tourné !

Construire un nid douillet pour son chat

Un chat, comme un être humain finalement, a besoin de sentir qu’il a un endroit “à lui” où il pourra être tranquille. Il faut donc lui réserver un petit coin d’une pièce, si possible à un endroit où il n’y aura pas trop de passages fréquents.

Un panier bien confortable pourra faire l’affaire, mais bien souvent les chats préfèrent se trouver en situation plus haute et pas forcément au ras du sol.

Dans ce cas, deux solutions rencontrent en général l’adhésion de tous les chats : un bon coussin sur une chaise, ou un arbre à chat (qui possède le plus souvent une petite maison basse et une plateforme (ou plusieurs) en hauteur : idéal pour un chat !

La nourriture du chaton, quant à elle, devra être installée si possible dans un endroit différent : vous pouvez par exemple installer le panier ou l’arbre à chat dans le salon, et mettre sa nourriture et son eau à la cuisine, dans un endroit plus pratique d’une manière générale et qui sera éloigné de son panier. De même si vous utilisez une litière, il faudra isoler cette dernière dans une autre pièce (vous ne saviez pas qu’il fallait un château pour accueillir un chat dignement ?)

Que faire si votre chat miaule ?

Il peut arriver, pour un tas de raisons, que votre chaton ne s’habitue pas très bien à sa nouvelle maison et qu’il miaule plus que de raisons (jour et nuit, évidemment, sinon c’est moins drôle).

Ce genre de situation est très difficile à vivre et elle résulte la plupart du temps d’une situation à laquelle vous ne pouvez plus rien car, en quelque sorte, il est trop tard et vous ne faites que subir les conséquences d’un problème passé : rupture trop brutale avec son ancien environnement, chaton peu habitué au contact humain et/ou qui aurait quitté sa fratrie brusquement, etc.

Pas de solution miracle dans ce cas : le mieux est d’exposer la situation rapidement à son vétérinaire en lui donnant tous les détails nécessaires pour qu’il vous explique quoi faire.

Sachez toutefois qu’en miaulant, le chaton réclame votre attention pour “quelque chose”. Si sa gamelle est pleine, que sa litière est propre, et que son panier est là, c’est que le chaton a besoin d’autre chose. Peut-être tout simplement d’être rassuré, câliné, et peut-être qu’il avait l’habitude que sa mère soit très présente pour lui auparavant ? Raison pour laquelle il est très important, mais alors vraiment très très important, d’en savoir un maximum sur la vie du chaton AVANT de l’adopter. Connaître ses précédentes habitudes vous permettra, sinon d’y répondre facilement, au moins de comprendre ce qui se passe dans sa tête, d’être indulgent avec un comportement qui pourra probablement jouer sur vos nerfs si vous dormez peu.

Et une fois cette étape passée, il ne vous restera plus qu’à profiter de nombreuses années de votre compagnon.

Et rappelez-vous d’une chose, surtout : le chat n’est pas chez vous, c’est vous qui êtes chez lui, désormais ;-).

N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires comment s’est passée l’adoption d’un chat pour vous 😉

Ces articles peuvent vous intéresser

Tunrida

Author: Tunrida

Passionnée de déco, DIY, animaux et nature, je suis aussi une fan de BD, de métal et de ... bricolage ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *