Top 5 des huiles essentielles à utiliser au quotidien

Le domaine de l’aromathérapie est une discipline très en vogue, et ce depuis de nombreuses années. Focus sur mon top 5 des huiles que j’utilise le plus souvent.

Les huiles essentielles, connues et utilisées depuis bien longtemps, connaissent ces dernières années un regain d’intérêt auprès du grand public, friand d’un retour aux sources et plus attentif que la génération précédente aux considérations environnementales.

Grâce aux nouveaux médias et notamment Internet, les informations sont plus disponibles que jamais. Des chaînes Youtube entières sont consacrées aux huiles essentielles et au bien-être qu’elles procurent. Il existe cependant bien trop d’huiles essentielles pour retenir les propriétés de chacune, et seul un spécialiste pourrait s’y retrouver. Voici néanmoins un Top 5 des huiles essentielles les plus importantes si on se réfère à l’avis des experts en la matière.

1 – L’huile essentielle de lavande

Véritablement incontournable dans tous les foyers, l’huile essentielle de lavande (ou HE Lavande pour faire court) est une variété bien connue en Provence, comme son nom l’indique. Mais saviez-vous qu’il existe en réalité plusieurs sous-variétés d’huile essentielle de lavande ? On distingue en effet la “lavande vraie”, la “lavande aspic” et le lavandin. Ces trois variétés possèdent des propriétés fort différentes, aussi il est indispensable de bien les différencier pour ne pas tromper !

Outre un parfum de Provence inimitable (ce n’est pas pour rien que même les parfumeurs s’y intéressent), l’huile essentielle de lavande vraie possède des propriétés curatives très intéressantes, notamment contre les poux – indispensable donc dans votre pharmacie de poche si vous avez des enfants qui vont à l’école – mais aussi en application cutanée pour lutter contre les problèmes de peau que constituent l’eczéma ou l’acné. On l’utilise également dans les cas de crampe ou de courbatures, ou encore pour lutter contre les nausées ou l’asthme. Bien évidemment, il ne faut pas considérer cette huile essentielle comme un remède miracle à tous les maux, et il est fortement recommandé de consulter un spécialiste si l’on souhaite en utiliser, surtout dans les cas les plus délicats : par exemple, la plupart des huiles essentielles ne sont pas recommandées chez les femmes enceintes ou les très jeunes enfants, du moins pas pure (on utilisera alors diverses techniques pour diluer l’huile essentielle à très faible dose dans un shampoing, un savon, ou un autre produit adapté comme une huile végétale par exemple).

La lavande aspic, elle, tient son nom d’un serpent : on l’utilisait en effet historiquement pour traiter les morsures de serpent, mais elle est également efficace pour soulager les piqûres – de moustique ou de guêpe. C’est donc un produit moins intéressant globalement que la lavande vraie, mais qui garde un fort intérêt en été lorsque les serpents et les guêpes s’invitent dans les jardins du sud de la France. Il est également recommandé d’en conserver un petit flacon sur soi pour les promenades au soleil, au cas où, en parallèle d’un dispositif d’aspiration du venin que l’on trouve en pharmacie.

Le lavandin quant à lui est une variété de lavande très différente, qui ne possède pas les mêmes propriétés ni la même qualité olfactive. C’est un très bon désinfectant qui peut aussi aider en cas de migraine ou de douleur musculaire. Ce produit est en général moins cher que la lavande vraie et peut être confondu avec cette dernière, surtout quand les flacons sont peu détaillés au niveau de l’étiquette. Renseignez-vous bien !

2 – L’huile essentielle de Tea Tree

L’huile de Tea Tree, ou arbre à thé, se dispute la première place de notre classement avec la lavande. C’est un produit indispensable pour tout amateur d’aromathérapie. Cet excellent antibactérien possède l’intérêt de pouvoir être utilisé de nombreuses façons, que ce soit dilué dans l’eau de votre bain, dans une crème pour massage, ou par inhalation. Enfin, comme la plupart des huiles essentielles, on peut s’en servir dans un diffuseur d’huiles essentielles.

L’huile d’arbre à thé, utilisée depuis longtemps par les aborigènes d’Australie, possède des propriétés scientifiquement reconnues : c’est comme nous l’avons vu un antibactérien puissant, mais aussi un antiviral et désinfectant intéressant. On peut s’en servir pour soulager les problèmes d’acné mais aussi les pellicules, deux maux qui concernent beaucoup de personnes et qui peuvent être traités de manière naturelle. Il n’est d’ailleurs pas indispensable d’utiliser de l’huile essentielle pure, car il existe beaucoup de produits comme des shampoings ou crème hydratante qui utilisent de l’huile essentielle comme composant parmi d’autres.

L’huile essentielle de Tea Tree étant l’une des plus puissantes qui existe, on recommande souvent de faire appel à un spécialiste avant de s’en servir, et on prend soin de l’éviter en cas d’allergie (faire attention aux réactions en cas d’application cutanée, qui doit faire l’objet d’un examen attentif après application), ou chez les très jeunes enfants.

3 – L’huile essentielle de Menthe poivrée

La menthe poivrée est immédiatement reconnaissable à son odeur particulière ! Bien que les Grecs de l’Antiquité en utilisaient dans un but aphrodisiaque, on aurait tendance aujourd’hui plutôt à mettre en avant ses qualités aromatiques et les bienfaits sur la digestion (mais chacun voit midi à sa porte, comme on dit).

Avec le mal de dos, les troubles digestifs sont l’autre mal du siècle, dit-on. Les difficultés digestives concernent à l’heure actuelle des millions de personnes, avec souvent bien peu de solutions efficaces. La menthe poivrée s’avère être un efficace allié dans le soulagement de ces troubles, de manière naturelle qui plus est. Dans une moindre mesure, on l’utilise également pour les douleurs musculaires et les piqûres, ainsi que pour les rhumatismes. En hiver, les spécialistes recommandent son utilisation pour lutter contre les inévitables petits rhumes qui empoisonnent le quotidien.

Tout comme l’huile de tea tree, c’est une huile essentielle très puissante, qui nécessite de préférence l’aval d’un aromathérapeute pour son utilisation. C’est un produit potentiellement abortif, totalement interdit aux femmes enceintes ou qui allaitent.

4 – L’huile essentielle d’Eucalyptus

Cette huile est indispensable dans votre petite trousse à pharmacie, car c’est le must pour décongestionner les voies respiratoires. Toutes les petites maladies hivernales ont trouvé là un redoutable adversaire : en cas de rhinopharyngite, sinusite, ou bronchite, c’est LE produit à utiliser. La méthode la plus courante consiste à diluer une petite dizaine de gouttes dans un récipient d’eau très chaude (faire chauffer l’eau dans une bouilloire ou sur une plaque de cuisson pour obtenir une diffusion optimale, pas simplement de l’eau chaude du robinet), à mettre votre tête sous une serviette, et à inspirer au-dessus du récipient : attention, la chaleur et l’odeur sont assez fortes, cela peut surprendre. Il ne faut en revanche surtout pas en avaler directement !

Tout comme la menthe poivrée, l’huile d’eucalyptus est un produit très puissant, qui requiert de sérieuses précautions d’emploi. Le recours à un aromathérapeute est fortement recommandé pour tout usage autre que celui décrit ci-dessus.

5 – L’huile essentielle de Ravintsara

Egalement connu sous le nom de camphrier, le ravintsara nous vient tout droit de l’île de Madagascar est c’est notre cinquième huile essentielle recommandée aujourd’hui, pour ses propriétés particulièrement intéressantes en aromathérapie, notamment en guise d’antidépresseur (hé oui !), mais c’est aussi un excellent antiviral qu’on utilise en hiver pour éloigner les petites maladies de saison. Renforcer ses défenses immunitaires dans les moments délicats est le meilleur moyen de rester en bonne santé toute l’année. Si vous avez le sommeil difficile ou souffrez carrément d’insomnies, c’est également une huile qu’un aromathérapeute pourrait vous recommander. Cerise sur le gâteau, le ravintsara n’est pas toxique du tout et son utilisation ne présente pas de risque notable, même si une fois de plus il est toujours préférable de faire appel à un spécialiste avant toute utilisation, ou de diluer le produit dans une crème ou une huile végétale pour en atténuer les effets.

Ces articles peuvent vous intéresser

Tunrida

Author: Tunrida

Passionnée de déco, DIY, animaux et nature, je suis aussi une fan de BD, de métal et de ... bricolage ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *